Les IST sont plus nombreuses qu’on ne le pense et ce billet va, on l'espère, te permettre d'en savoir un peu plus à ce sujet.

Les IST, c'est quoi ?

Les IST (anciennement appelées MST ou maladies sexuellement transmissibles) sont des Infections Sexuellement Transmissibles. Ce sont des infections provoquées par des bactéries, des virus ou des parasite

condom-1555086

s. Aujourd'hui, on parle davantage d'IST car certaines d'entre elles n'ont pas de symptômes visibles, aucun signe extérieur ne laisse présager la présence de l'infection. Une infection signifie que l’on est porteur d’un microbe mais que l’on ne développera pas nécessairement une maladie. On peut donc être porteur d'une IST sans le savoir.

Comment se transmettent-elles ?

Les IST se transmettent de différentes manières et entre autres lors de relations sexuelles non protégées: par voie sexuelle, il suffit que la muqueuse des organes génitaux soit en contact pour contracter la "maladie", que ce soit par la voie vaginale, anale ou orale.

Certaines IST se transmettent aussi lors du baiser et des caresses.

Pour la pénétration vaginale ou anale avec les doigts: veille à ce que la peau des doigts ne présente pas de lésion (écorchures, blessures) et qu'ils aient été nettoyés avant toute pénétration (certaines IST peuvent se transmettent via des doigts contaminés, comme le papillomavirus – les condylomes).

Parmi les plus connues, on retrouve les condylomes, la gonorrhée, le VIH/sida mais aussi la chlamydia, l'herpès génital et enfin la syphilis.

Pour plus d'informations sur les différentes IST, tu peux consulter le site www.preventionist.org ou la brochure "Les IST" éditée par La Plate-Forme Prévention Sida.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes qui doivent t'alerter et t'amener à consulter:

  • Écoulement anormal par le vagin, le pénis ou l’anus, parfois douloureux (sensation de brûlure) mais souvent il est minime et ne fait pas très mal ;
  • Brûlures, démangeaisons, boutons ou verrues au niveau des organes sexuels ou de l’anus ;
  • Chancre (petite plaie indolore) sur la peau et les muqueuses (vagin, pénis, gland, testicules, anus, bouche) ;
  • Sensation de brûlure en urinant ;
  • Rougeurs des muqueuses (organes génitaux, anus, gorge) ;
  • Douleurs pendant ou après les rapports sexuels ;
  • Douleurs au vagin, au méat urinaire (orifice à l’extrémité du gland) et/ou au bas ventre, ganglions gonflés, fièvre.

On peut être contaminé par une IST sans présenter de symptôme, elles peuvent donc passer inaperçues. Si tu as contracté une IST, informe ton/ta partenaire, qu’il/elle puisse être traité(e) également !

La plupart des IST (sauf le VIH/Sida) peuvent être traitées et guéries sans laisser de séquelles mais il ne faut pas laisser ces infections sans traitement. Une IST non traitée peut être une porte d'entrée au VIH ou à une autre IST.

Comment se protéger des IST ?

Le préservatif est un moyen incontournable pour se protéger des IST mais il n’est pas le seul. Le dépistage et les traitements jouent aussi un rôle capital dans la prévention des IST et du VIH/sida. En effet, savoir que l’on est infecté(e) par une IST permet non seulement d’adapter son comportement pour ne pas transmettre l’infection mais aussi de bénéficier de traitements qui permettront de guérir.


Cela vaut également pour le VIH /sida car s’il est vrai que l’on ne peut en guérir totalement, les traitements permettent aux personnes vivant avec le VIH d’obtenir une charge virale indétectable et d’ainsi ne plus transmettre le virus.
voir que l’on est infecté(e) par une IST permet non seulement d’adapter son comportement pour ne pas transmettre l’infection mais aussi de bénéficier de traitements qui permettront de guérir.

Plus à ce sujet sur www.les-bons-reflexes.org.

Dépistage et traitement sont donc des outils qui permettent d’éviter la transmission des infections, au même titre que le préservatif.

Plus d'infos :

www.les-bons-reflexes.org
www.preventionist.org
www.inforjeunes.be
Dans un Planning Familial : www.loveattitude.be

Source : www.preventionist.org