bloc

En mai, fais ce qu’il te plait… sauf qu’en juin, ce sont les examens ! Et qui dit examens, dit révisions, blocus, bref pas vraiment plaisant.

Dans ce billet, nous pointons pour toi les ingrédients nécessaires pour passer un blocus serein et productif. Lecture !

 

Avant le blocus

- Prends le temps de ranger et mettre en ordre tes notes de cours ainsi que ton espace de travail.

- Prépare des synthèses si tes notes de cours ne conviennent pas.

- Indique dans ton agenda l’horaire des examens (date, heure et local).

- Si possible, fais un planning d’étude. L’intérêt d’un planning est l’organisation de tes journées en temps de travail et pauses. Tu n’aimes pas les plannings hyper détaillés ? Pas de souci. Mais nous te conseillons tout de même de garder en face de ton bureau l’horaire de tes examens pour que tu puisses avoir une vision globale des jours te séparant de chaque examen et évaluer les examens qu’il faut que tu « bloques » pour ne pas être submergé(e) durant la session.

- D’ailleurs, pourquoi ne pas chercher une personne de ta classe avec qui tu t’entends bien pour organiser votre blocus ensemble ?

 

Pendant le blocus

Rythme et étude

- Trouve ton rythme ! Organise ton temps de travail et de repos selon que tu aies des facilités de mémorisation le matin, l'après-midi ou le soir. Le site de « student.be », propose un exemple d’une journée type d’étude : http://student.be/fr/studentlife/comment-reussir-son-blocus

Libre à toi de décider si tu le reprends ou l’adaptes.

- Pour l’étude : prends connaissance des objectifs à atteindre à l’issue de chaque cours. Normalement, les professeurs doivent t’en informer au début de leur cours. Cela te permettra de comprendre dans quel sens aborder la matière.

- Étudie sur base de la table des matières, de mots-clés et de moyens de mémorisation mnémotechniques (petites astuces permettant de mieux mémoriser).

- N’essaye pas d’apprendre par coeur. Pour cela, mets en avant les points importants du cours qui te permettront d’établir des liens dans la matière.

 

Alimentation et pause

Ce n’est pas un mythe, une alimentation saine peut jouer un rôle capital dans la mémorisation et le traitement de l’information.

- Nourris-toi d’aliments riches en sucres lents (riz, pâtes, pain, pommes de terre…).

- Mange également des fruits et les légumes crus ou cuits, potages chauds ou froids, yaourts et

desserts lactés enrichis de quelques fruits, compotes, salades de fruits, légumes crus en snack, salades sur le pain...

- Envie de sucres ? Évite de grignoter toutes sortes de confiseries entre les repas, mais accorde-toi un petit carré de chocolat riche en magnésium et aux propriétés antistress ;-)

- Évite également les boissons très sucrées, le café, le thé, l’alcool ou les boissons énergisantes.

- Fais des siestes de 20 à 35 minutes quand tu sens que tu satures ou sors te balader, faire un peu de sport… Ce genre de break permet d’améliorer les performances physiques et intellectuelles, ça ne sert donc à rien de t’acharner sur ta feuille.