Le BLOG d'INFOR JEUNES HUY asbl

28 mai 2016

BIEN MANGER DANS SON KOT, idéologie ou réalité ?

nature

Rencontre avec Valentin (22 ans, étudiant en imagerie médicale), Maud (22ans, étudiante en chimie)  et Thomas (22 ans, étudiant en histoire)

Qu'en pensez-vous ? Idéologie ou réalité ?

Maud : J'essaie toujours de faire de mon mieux !

Valentin : Euh, c'est possible mais pas toujours évident de mêler études, kot et bonne alimentation.

Thomas : Je ne mange pas forcément équilibré dans mon kot...

Pour quel type d'alimentation avez-vous opté ?

Valentin: Je rentre au kot chaque dimanche avec des plats préparés à la maison par maman. Elle fait en sorte que j'aie un plat pour chaque jour. Je dois juste prendre en charge mon déjeuner.

Maud : Je cuisine. Pas d'option maman pour ma part !

Thomas : Moi aussi, je cuisine ou je vais manger au restaurant de l'université...

Maud : Je ne prends pas de repas à l'unif, je ne trouve pas les plats spécialement bons.

Où faites-vous vos courses ? Magasin bio ? Supermarché ?

Maud : Je fais les courses avec mes parents le week-end pour tout ce qui concerne l'alimentation de base (eau, lait, jus, pâtes, riz...). C'est plus facile pour moi au niveau du transport, mes parents  me les apportent le dimanche soir.

Thomas : Moi, j'ai opté pour le plus facile! C'est-à-dire le supermarché le plus proche de mon kot mais qui n'est pas forcément le moins cher...

Valentin : Moi, je laisse faire maman, elle gère ça très bien ! Mis à part ce qui concerne le repas chaud, je fais mes courses à la grande surface au coin de ma rue.

Vous avez une spécialité ? Un plat que vous faites régulièrement ?

Valentin : Je profite des recettes familiales, des repas variés : viande ou poisson, des féculents et une portion de légumes.

Maud : Je cuisine régulièrement des pâtes au gorgonzola, je peux dire que c'est ma spécialité. Par contre, je ne pense pas que ce soit toujours équilibré. Je peux par exemple faire des crêpes légères au lait de soja mais les recouvrir de pâte à tartiner.

Thomas : Depuis le début de mes études, je mange beaucoup, beaucoup de pâtes. J'ai opté pour les repas faciles et rapides mais pas équilibrés non plus ! Résultat : j'ai pris 10 kilos sur les 5 dernières années.

Alors, bien manger dans son kot, c'est un mythe ou c'est possible pour vous ?

Maud : J'aimerais manger plus sainement mais la journée d'un étudiant défile à une vitesse effrénée. Les cours, l'étude, les sorties ... Tout cela prend beaucoup de temps. Même si ma volonté est de manger équilibré, cela n'est pas simple à organiser. Il faut prévoir les courses, pouvoir avoir accès à la cuisine commune un certain temps pour préparer mon repas... Toute une organisation que, j'avoue, ne pas pouvoir mettre en place régulièrement.

Thomas et Valentin : Pour nous, c'est sûr que non... En plus des repas chauds, nous grignotons beaucoup et profitons de la vie estudiantine !

Quelles bonnes habitudes pensez-vous adopter ?

Valentin : Boire plus d'eau au cours de la journée, un litre et demi au moins. Elle permet d'éliminer les déchets produits par l'organisme !

Maud : Il est conseillé  de  manger 5 fruits et légumes par jour ! Je pense aussi qu'il est possible de cuisiner équilibré et rapidement en utilisant le four à micro-ondes. Beaucoup de recettes sont possibles et vu que l'on ajoute moins de liquide pour cuire les aliments, ils gardent davantage leurs vitamines.

Thomas : Eviter les sucreries et privilégier les aliments plus rassasiants comme le pain gris, les pâtes ou le riz complet. J'avoue en avoir un peu assez des plats préparés alors je vais essayer de cuisiner davantage et dans la foulée, local et de saison !

Posté par infor jeunes à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 mai 2016

Enquête "Génération quoi?"

Participe à l'autoportrait de ta génération avec à la grande enquête européenne sur les 18-34 ans.

Des questions sur tous les thèmes qui te concernent ou, en tout cas, les plus importants. Réponds aux questions et compare en temps réel tes réponses à celles des autres participants. Résultats en septembre !

d67be2f6-169f-4cfb-9a0d-ca49c455bd4a

 

Participer à l'enquête : http://generation-quoi.rtbf.be/questions

Posté par infor jeunes à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

DÉCLIC TOUR – lance ton projet d’économie sociale

Envie de lancer un supermarché coopératif ou une épicerie sociale ? De créer du lien dans ton quartier en mettant en place un espace de rencontre pour tous? De réduire les déchets en créant des ateliers de recyclage? Bref, tu souhaites changer les choses à ton échelle en créant ton entreprise sociale mais tu ne sais pas comment t’y prendre ? Le Déclic Tour est fait pour toi !

Déclic Tour ?

Le Déclic Tour c’est un voyage de 8 jours (du 26/08 au 02/09) en Belgique visant à inspirer et mettre en action des jeunes de 18 à 30 ans dans leur projet de création d’entreprise sociale.

Lors de ce voyage, les participants seront amenés à: ­

  • Rencontrer des entrepreneurs sociaux et acteurs de l’économie sociale en Belgique pour les inspirer et imaginer leur projet. ­
  • Réfléchir de manière personnelle à leurs valeurs, leur mission afin d’identifier quelle thématique et quel projet seraient en accord avec leurs convictions.
  • Réaliser les premiers pas de la création de leur entreprise sociale, en bénéficiant de formations et d’introduction aux outils pertinents.

Comment participer ?

Les candidats intéressés peuvent télécharger le formukaire de candidature

carte-belgique-1-768x691

AcNYdxCF_400x400

, le compléter et l’envoyer à l’adresse info@declictour.be AVANT le 3 juin 2016. Les participants seront sélectionnés et sauront s’ils participent au Déclic Tour durant le courant du mois de juin.

Conditions

Les participants seront sélectionnés selon plusieurs critères :

  • Avoir entre 18 et 30 ans.
  • Habiter en Région de Bruxelles-Capitale ou en Région Wallonne et vouloir y développer un projet sur le long terme.
  • Avoir l’envie et la motivation de s’engager dans un projet collectif porteur de sens.
  • Etre disponible fin août-début septembre.

Plus d’infos ? 

Consulte le site web de l’asbl  www.declic-en-perspectives.be/declic-tour/le-concept/

 

Posté par infor jeunes à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Services des MUTUELLES

Tes parents sont affiliés auprès d’une mutuelle mais pourquoi? A quoi sert-elle, pourquoi celle-là en particulier ? Tu commences à avoir des revenus ou tu as 25 ans et tu dois avoir ton propre carnet de mutuelle. Où t’affilier ? Tu as quitté tes parents, dois-tu t'affilier à une mutuelle ou peux-tu rester à leur charge? On te dit tout dans ce billet !

Qu'est-ce qu'une mutuelle ?

Assurance obligatoire

L'inscription à une mutuelle est obligatoire. Dès que tu t'inscris dans l'une d'elles, tu bénéficies de l'assurance obligatoire. Cette assurance te permet d'être remboursé(e) des frais médicaux (ex: visites chez le médecin, médicaments, examens médicaux, etc.). Elle te donne aussi droit à d'autres avantages comme le bénéfice de revenus de remplacement en cas de maladie de courte ou de longue durée ainsi que de congé de maternité ou de paternité.

Assurance complémentaire

L'assurance complémentaire est aussi obligatoire mais payante suivant ton âge. Elle existe dans toutes les mutuelles mais les remboursements octroyés peuvent être différents en fonction de celle-ci. Cette assurance complémentaire te permet de bénéficier de différentes interventions telles que la contraception, l'inscription à des clubs sportifs, les consultations chez une diététicienne, les cours d'auto-école, l'achat de lunettes, etc.

Minimum légal ?

Tu peux souscrire gratuitement à la CAAMI (Caisse auxiliaire d’assurance maladie-invalidité), qui t'offrira l’assurance maladie obligatoire, sans conditions de souscription d'assurance complémentaire.

Comment la choisir ?

Par facilité, beaucoup de jeunes restent affiliés à la mutuelle des parents mais il est intéressant que tu puisses comparer les avantages octroyés par les différentes mutuelles et choisir selon ta situation celle qui t'offre le plus d'avantages.

Deux statuts différents

Il existe deux statuts différents :

  • titulaire : tu le deviens quand tu bénéficies d'un revenu ou quand tu atteins l'âge de 25 ans.
  • personne à charge : les enfants ou l'époux(se) qui n'ont pas de revenu. Le statut de titulaire ouvre le droit aux remboursements de soins de santé des personnes qui sont à sa charge.

Assurance hospitalisation

De nos jours, la quote-part restant à charge d'une personne hospitalisée pour maladie, opération, accouchement, revalidation, accident, etc. peut-être très importante. L'assurance hospitalisation, tout en étant payante et facultative, te permet d'obtenir des remboursements plus importants lors d'une hospitalisation. Tu bénéficieras d'une intervention dans ta quote-part à charge, que ce soit en "hospitalisation de jour" ou lors d'hospitalisation plus longue.

Attention, quand tu souscris une telle assurance, tu risques de devoir prester un stage d'attente, en général de 6 mois, pendant lequel tu n'es pas couvert.

Plus d’infos : 

mutu

www.inami.fgov.be/fr/professionnels/autres/mutualites/Pages/contactezmutualites.aspx#.VycgDHqj968

Posté par infor jeunes à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mai 2016

Les COOPERATIVES d'activités

Tu es demandeur d’emploi et tu rêves de créer ta propre activité ? S’installer comme indépendant, devenir son propre patron, ce n’est jamais sans risque et il est parfois difficile de franchir le pas…
Les coopératives d’activités t’offrent la possibilité de créer, développer et tester ton activité en toute sécurité.
 

Qu' est-ce qu' une coopérative d'activités ?

Une coopérative d’activités est une société à finalité sociale permettant aux futurs entrepreneurs de tester la faisabilité grandeur nature de leur projet avec un accompagnement spécifique gratuit et dans un cadre sécurisé. En effet, le risque financier est fortement limité puisque le candidat entrepreneur pourra continuer à percevoir ses allocations de chômage/d’insertion durant cet accompagnement, et n’aura pas de cotisations sociales d’indépendant à payer.

Concrètement...

L’accompagnement est gratuit et se déroule en deux phases :
1. Phase préparatoire (maximum 6 mois)
Pour l’intégrer, tu devras d’abord participer à une séance d’information et présenter les grandes lignes de ton projet. Si ton projet est accepté et que tu choisis d’intégrer cette phase, tu seras coaché de manière individuelle et collective. Ton coach et toi établirez un plan d’action pour les six mois à venir. Cette phase permet de préparer ton projet, de suivre des formations/ateliers relatifs à ta future activité (notions comptables et juridiques, marketing, développement de la clientèle, etc.).  
2. Phase de test et facturation (entre 12 et 18 mois)
Une fois ton projet économique suffisamment abouti, il sera présenté à un comité externe. Si ce comité le valide, tu pourras tester ton activité sur le marché en signant une convention avec une coopérative d’activités. En effet, la coopérative met à ta disposition son numéro d’entreprise et son numéro de TVA pour te permettre de facturer tes produits ou services auprès de tes clients, t’offre un appui comptable, logistique et fiscal. L’objectif de ce test est de déterminer si ta future activité est économiquement viable et durable.

Qui peut en bénéficier ?

Pour entrer dans la 1ère phase, il suffit d’être inscrit comme demandeur d’emploi. Attention, l’accès à la profession est indispensable si ta future activité est une profession réglementée (ex.: boulanger, coiffeur, etc.). Il faudra également justifier une connaissance suffisante en gestion de base (ou au minimum, une preuve d’inscription aux cours visant à l’obtenir). Pour entrer dans la seconde phase et pouvoir signer une convention avec la coopérative d’activité, tu devras prouver au minimum 156 jours de chômage complet indemnisés dans les 18 mois qui précèdent l’entrée en phase de test.
Remarque : Les bénéficiaires du RIS (revenu d’intégration sociale) peuvent également accéder à la phase préparatoire et à la phase test. Pour cela, il faut être allocataire depuis au moins un jour.
 

Les avantages

Pendant la durée de la convention avec la coopérative d'activités, tu pourras obtenir la dispense de certaines obligations liées à ton statut de demandeur d’emploi, tout en conservant tes allocations d’insertion/de chômage. Pour obtenir toutes les informations liées à cette dispense, rends-toi sur le site du Forem (www.leforem.be).

Et après ?

Soit tu décides de créer ton entreprise : tu devras prendre ton propre numéro d’entreprise et tu auras alors le statut d’indépendant. Dès lors, tu n’auras plus droit aux allocations d’insertion/de chômage. La plupart des coopératives d’activités proposent un suivi post-création (12 mois maximum) aux jeunes entrepreneurs.
Soit tu décides de ne pas concrétiser ton projet : tu pourras conserver ton statut de demandeur d’emploi ainsi que tes allocations d’insertion/de chômage. Tu devras te réinscrire auprès du Forem dans les 8 jours qui suivent la fin de la convention sans oublier d’avertir ton organisme de paiement.
 

Plus d'infos:

Tu trouveras les coordonnées des coopératives d’activités sur le site www.coopac.be
http://economie.fgov.be/fr/

Posté par infor jeunes à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :