Le BLOG d'INFOR JEUNES HUY asbl

22 mars 2017

CV et LETTRE de motivation

cvEnvie de décrocher un job étudiant ? Mets toutes les chances de ton côté avec un CV et une lettre de motivation irréprochables !  

Si tu galères pour les rédiger ? N’hésite pas à passer à INFOR JEUNES HUY (quai Dautrebande, 7 à 4500 HUY - tél. 085/21.57.71 - huy@inforjeunes.be) ! Des modèles de lettres et de CV sont à ta disposition et les permanents pourront te conseiller.

Nous proposons aussi des ateliers CV (petit groupe)Au programme : bilan des compétences ; rédaction CV et lettre motivation ; préparation à l’entretien d’embauche ; trucs et astuces pour trouver un emploi ; offres d’emploi et candidatures spontanées.

 

 

 

Posté par infor jeunes à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


BIBLIOTHEQUE sociale

biblio

Pour vos travaux scolaires, INFOR JEUNES HUY met à votre disposition GRATUITEMENT plus de 50 dossiers de presse avec adresses utiles et brochures diverses... à consulter sur place et/ou à emporter.

Liste complèteAbandon, Adoption, Alcool, Anorexie / Boulimie, Avortement, Baptêmes étudiants, Condition de la femme, Contraception, Cyber harcèlement, Décrochage scolaire, Délinquance juvénile, Dépendance jeux vidéo, Deuil, Divorce, Dons et greffe d’organes , Droits de l’enfant, Droits de l’homme, Enfants et consommation, Euthanasie, Extrême droite, Gens du  voyage, Handicap, Harcèlement, Immigration, Internet, Jeux de hasard, Maltraitance des enfants, Maltraitance des personnes âgées, Maman-ados, Multimédia, Pauvreté, Pédophilie, Piercings – tatouages, Peine de mort, Prison, Prostitution, Racket, Racisme, Radicalisation, Rapt parentaux, Religion, Santé, SDF, Sectes, Sexualité, Sida, Sport et violence, Suicide, Surdoués, Tabac, Télé et enfants, Travail des enfants, Toxicomanie, Viol, Violence à l’école, Violence urbaine.


Adresse : INFOR JEUNES asbl - quai Dautrebande 7 à 4500 HUY - tél. 085/21.57.71 - accès libre du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30 - possibilité de photocopies

Posté par infor jeunes à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Organiser son DEMENAGEMENT

Déménager ne relève pas toujours d'une partie de plaisir. Entre les amis qui te demandent "alors c'est pour quand?" et tes collègues qui s'impatientent pour la pendaison de crémaillère, tu dois aussi jongler avec le propriétaire et/ou la banque au milieu des papiers et des lettres des prestataires de services. Comme il est assez difficile de t'y retrouver, n'hésite pas à jeter un coup d'oeil à ce billet qui te propose quelques idées de ce à quoi tu dois être attentif lors de ce moment délicat.

kot

Avant le déménagement

Si tu es locataire, signale à temps ton intention de déménager au propriétaire. Pour cela, regarde dans ton bail tous les détails concernant les préavis. Si le propriétaire demande la réalisation d’un état des lieux, veille à être présent(e) et à ce que ton logement soit dans le même état que quand tu as emménagé. Ne signe surtout pas quelque-chose avec lequel tu n'es pas d'accord.
 
Si tu es la personne responsable des différents contrats, relève les indexes de tes compteurs et contacte les sociétés d'eau, de gaz et d'électricité pour les faire clôturer et/ou transmettre les relevés  au nouveau propriétaire ou locataire. Contacte également ton fournisseur d’Internet, télévision et téléphone. Il est important de résilier ou de modifier ton assurance habitation afin de l’adapter à ton nouveau logement. D’ailleurs, si tu es étudiant(e) et que tu es en kot, certains centres Infor Jeunes peuvent te proposer une assurance à prix réduit.

Le jour du déménagement

Si tu ne possèdes pas trop de choses ou que tu peux simplement les déplacer par toi-même, contacte tes connaissances pour t’aider ou trouver un véhicule adapté ou une remorque. Si par contre tu possèdes des meubles ou objets volumineux, fais appel à un déménageur. Dans ce cas, prends contact avec un déménageur agréé. Il existe aussi des assurances déménagement pour protéger les biens que tu déménages.
 
Pour avoir plus facile lors des déplacements, pense à réserver un emplacement de parking dans la rue auprès de la commune. Ce service peut être payant mais t’évitera une amende pour parking sauvage sur le trottoir. Attention, même si la police place des panneaux «interdiction de stationner», tu devras veiller toi-même à ce que personne ne se gare sur les emplacements qui te sont réservés.
Si tu es locataire, réalise aussi un état des lieux avec le propriétaire. Prends aussi un maximum de photos qui peuvent prouver l’état du logement lorsque tu en prends possession. Cet état des lieux pourra te servir pour récupérer ta garantie locative.

Après le déménagement

Une fois installé(e), rends-toi dans les huit jours auprès de ta commune pour l’informer de ton changement d’adresse. Un agent de quartier a alors un mois pour réaliser son enquête et ainsi te permettre de te domicilier officiellement. Ton nouveau domicile devra être enregistré sur ta carte d'identité et ton certificat d'immatriculation si tu possèdes une voiture. Ton numéro de plaque est donc susceptible de changer si celui-ci ne répond pas encore au nouveau système (1-ABC-123). 
 
Informe le Forem, ACTIRIS ou le VDAB si tu es demandeur/euse d'emploi, ton employeur ou ton école, la caisse d'allocations de chômage, la banque et tes compagnies d'assurances, etc. Si tu changes de médecin traitant, demande lui de transférer ton dossier médical. Pareil pour tes animaux domestiques, tu dois informer la banque de données relative aux animaux identifiés par puce électronique de ton changement d’adresse. 
Plus d'infos :
  • SERVICE PUBLIC FEDERAL : http://www.belgium.be/fr/logement/demenagement/en_pratique 
  • DROITS QUOTIDIENS : http://www.droitsquotidiens.be/fr/question/comment-se-deroule-lenquete-de-verification-de-domicile

Posté par infor jeunes à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 mars 2017

J-Plonge

L’IFAPME propose à nouveau des stages d’observation en entreprise !

jplonge

 

J-Plonge

 

Ces stages s’adressent aux jeunes de 15 à 20 ans afin de leur permettre de découvrir le monde de l’entreprise et les réalités professionnelles de différents métiers.

C’est également l’occasion pour les entreprises de se faire connaitre, d’aider les jeunes dans leurs choix d’orientation professionnelle et peut-être de rencontrer de futurs apprenants en alternance.

Il s’agit d’un stage d’observation non rémunéré pour le stagiaire et par ailleurs entièrement gratuit pour l’entreprise :

• L’assurance (« accident de droit commun » et « responsabilité civile ») est prise en charge par l’IFAPME ;

• Les frais d’équipements de sécurité/hygiènes sont remboursés à l’entreprise à concurrence de 

• L’IFAPME défraiera forfaitairement le stagiaire pour ses frais de lunch et de déplacement.35 euros maximum par stagiaire (moyennant l’introduction de pièces justificatives) ;

 

Quand ?

Durant les vacances de printemps, soit du lundi

3 avril au samedi 15 avril 2017

Avec la possibilité pour le stagiaire d’effectuer un stage de 5 jours maximum dans une seule entreprise ou deux stages de 5 jours maximum dans deux entreprises différentes.

 

Conditions pour le stagiaire ?

• Avoir entre 15 et 20 ans ;

• Etre domicilié en Région wallonne (à l’exception de la communauté germanophone) ;

• Etre étudiant ou demandeur d’emploi ;

• N’être lié à aucun contrat (à l’exception d’un contrat d’étudiant en soirée et/ou le week-end et dans une entreprise différente).

 

Conditions pour l’entreprise ?

• Etre établie en Région wallonne (siège social ou unité d’exploitation) à l’exception du territoire de la Communauté germanophone ;

• Personne physique ou morale, de droit privé ou public ;

• Tous les métiers peuvent faire l’objet d’un stage d’observation.

 

Plus d’information sur www.ifapme.be/j-plonge ou au numéro vert 0800 90 133 ou par mail : info@ifapme.be

Posté par infor jeunes à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

NOUVELLES RÈGLES pour le JOB ÉTUDIANT

Depuis le 1er janvier 2017, le quota des 50 jours est passé en heures pour le job étudiant! Qu'est-ce que cela signifie concrètement? Infor Jeunes t'en dit plus !

 

De 50 jours à 475 heures...

pexels

Tu le sais certainement, si tu travailles comme étudiant et que tu respectes certaines conditions, tu peux travailler tout en ne payant que très peu de cotisations sociales.

En effet, seuls 2,71% de tes rémunérations sont versés à l’ONSS afin d’alimenter les caisses de la sécurité sociale. Les travailleurs ordinaires sont quant à eux soumis à un taux de 13,07%.

Depuis le 1er janvier 2017, on passe de 50 jours à 475 heures.

Attention, une heure entamée est égale à une heure prestée, ce qui veut dire que si tu travailles 3h48, 4h seront décomptées de ton quota.

 

Et si tu travailles plus de 475h ?

Les nouvelles règles sont simplifiées et assouplies : ce n’est qu’à partir de ta 476ème heure de travail que ta rémunération sera soumise aux cotisations sociales ordinaires. Le fait que tu travailles chez un seul ou chez plusieurs employeurs ne fait plus aucune différence.

Auparavant, si tu travaillais plus de 50 jours chez un même employeur, tu risquais de voir l’ensemble de tes rémunérations pour tous tes jours de travail soumises aux cotisations sociales ordinaires (c’est-à-dire 13,07% au lieu de 2,71%).

Pour connaitre ton nombre d’heures restant, la méthode ne change pas : rends-toi sur le site internet Student@work muni de ta carte d’identité et de ton code d’accès.

 

Les conditions pour travailler en tant qu’étudiant

La loi ne définit pas le statut d’étudiant en tant que tel mais bien toutes les règles qui  concernent le « contrat d’occupation d’étudiant » (obligation d'un écrit, mentions, période d'essai…). Quelques éléments existent tout de même pour savoir si tu es ou non considéré comme étudiant.

Étudier à titre principal

Selon le SPF Emploi, le terme « étudiant » vise toutes les personnes qui sont étudiantes à titre principal dans l’enseignement secondaire (général, technique, professionnel ou artistique), supérieur, universitaire, qui préparent un  jury central…

« Etudier à titre principal » signifie que tu suis un enseignement de plein exercice et que travailler n’est pour toi qu’une activité secondaire.

Âge minimum

Pour signer un contrat d’étudiant, tu dois être âgé(e) de minimum 16 ans ou avoir 15 ans et ne plus être soumis à l’obligation scolaire à temps plein.

Pour ne plus être soumis à l’obligation scolaire à temps plein, tu dois avoir suivi au moins les 2 premières années de l’enseignement secondaire à temps plein ou avoir atteint l’âge de 16 ans.

De 16 ans à 18 ans, tu es soumis à l’obligation scolaire à temps partiel (par exemple si tu suis une formation en alternance), tu pourras donc signer un contrat étudiant.

Il n’y a pas d’âge maximal limitant le statut d’étudiant.

Dans quels cas ne puis-je pas travailler en tant qu’étudiant ?

Tu ne peux pas signer un contrat d'occupation d'étudiant si :

tu travailles comme étudiant depuis au moins 12 mois chez le même employeur ;


Exception
: si tu suis un enseignement ou une formation à temps partiel et que tu ne bénéficies pas d’une allocation de transition, tu peux tout de même travailler en tant qu’étudiant pendant les périodes de vacances scolaires.tu es inscrit(e) dans une école de cours du soir ou si tu suis un enseignement à horaire réduit (enseignement en alternance).

 

Tu ne t'y retrouves pas ?

Dans ce cas, tu peux contacter le centre Infor Jeunes près de chez toi qui essayera de clarifier ton statut avec toi. Tu peux également interpeller le Service Contrôle des Lois sociales du Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale de ta région ; c'est l'organisme compétent en dernière instance en matière de contrats d'occupation d'étudiant.

 

Sources :
  • Arrêté royal du 13/12/2016 (M.B. 19/12/2016).
  • Loi du 3/07/1978
  • Arrêté royal du 29/06/1984, article 1.
  • Arrêté royal du 14/07/1995
  • L'arrêté royal du 28/11/1969, article 17bis.

Posté par infor jeunes à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,