Le BLOG d'INFOR JEUNES HUY asbl

27 février 2015

Le BREVET ? Ton passeport pour l'ANIMATION ! BACV

animation

Être animateur, c'est une grande et passionnante responsabilité... qui s'apprend et se prépare ! Les secrets de l'animation, la rencontre avec d'autres animateurs, du fun et de l'amusement,... et, cerise sur le gâteau, un brevet.

A quoi sert ce brevet d'animateur ?

Ce brevet te permet avant tout d'avoir un bagage technique. D'autre part, il te permet de prétendre à un barème de rémunération lorsque tu es engagé en centre de vacances, en colonies, en école de devoirs, en ...  

Mais attention, un brevet n'a pas la même valeur qu'un diplôme.

C'est une reconnaissance officielle (le brevet est homologué par la Communauté française) de l'engagement en tant qu'animateur et un gage d'une bonne formation.  

Depuis 2001 la Communauté française octroie un agrément aux centres de vacances.  

Dans ce cadre ces centres répondent à des normes d'encadrement, rédigent un projet pédagogique et respectent les normes de formation des coordinateurs et animateurs (1 animateur sur 3 doit être breveté ou en fin de parcours formatif).

Comment se déroule la formation ?

Pour obtenir le brevet d'animateur de centres de vacances (BACV) reconnu par la Communauté française, tu dois :  

• avoir 16 ans révolus au premier jour de la formation.  

• suivre une formation théorique (connaissance des enfants, des jeux, de la sécurité...) de 150 heures au moins en résidentiel (internat). Ces 150 heures peuvent être réparties en 2 à 6 périodes.  

• et pratique ("stage pratique dans un centre de vacances agréé") de soit minimum 150 heures en période continue, soit en deux fois 75 heures minimum, en deux périodes continues. Dans les séjours et les camps, la formation pratique a lieu en "résidentiel".  

Remarque : l'ensemble de la formation ne doit pas dépasser 36 mois

Où trouver les formations ?

Tu peux trouver les formations, comme les stages, au sein des organisations de jeunesse (Mouvements de jeunesse, etc.), des centres de vacances, des centres de formations, des Services Provinciaux de la Jeunesse, des mutuelles... Les contacts sont sur www.centres-de-vacances.be/?id=63

Le brevet, un plus pour l'emploi !

Avec ton brevet d'animateur et après certaines formations complémentaires et/ou spécialisations, tu peux toi-même former de futurs animateurs, coordonner une équipe d'animateurs, travailler en tant qu'animateur de rues, en maison de quartier, en maison de jeunes, en auberge de jeunesse et en foyers culturels,...  

Tu peux également encadrer des enfants dans une école de devoirs, dans une ludothèque, dans un centre de vacances...

Plus d'infos : Tous les liens vers les formations et les infos utiles : www.centres-de-vacances.be

Sources : Décret de la Communauté française du 17 mai 1999 relatif aux centres de vacances (MB 30-11-99) et modifications par le décret du 30 avril 2009.

Posté par infor jeunes à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Une INFO complète sur les ETUDES...

De nombreux étudiants (ainsi que leurs parents) se posent des questions quant à leur avenir. S'inscrire dans une école, choisir une orientation... une étape importante à préparer avec soin.  

INFOR JEUNES met à disposition une série de renseignements : adresses d'écoles, toutes les possibilités de l'enseignement secondaire, supérieur eplumiert universitaire, grilles horaires, conditions d'admission, perspectives professionnelles, formations complémentaires, information sur les allocations et prêts d'études, apprentissage, jurys et enseignement à distance de la Fédération Wallonie-Bruxelles, cours de promotion sociale, etc. 

 

INFOR JEUNES propose aussi une bibliothèque comprenant notamment les guides du SIEP, CEDIEP à consulter gratuitement… Toute l’info sans condition… INFOR JEUNES asbl Quai Dautrebande 7  4500 HUY - tél. 085/21.57.71 – e-mail : huy@inforjeunes.be- permanences : du lundi au vendredi de 9h00 à 16h00 sans interruption.

Posté par infor jeunes à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Envie d’être… CHOCOLATIER

CHOCOLAT

Prénom + nom : Jean Galler

Age : 55 ans

Diplôme : Apprentissage, patronat et études supplémentaires.

En quoi consiste votre profession ?

Ma profession a beaucoup évolué.

Au départ, elle consistait à produire des bâtons de chocolat, des pralines et d’autres produits.

Aujourd’hui, je suis Administrateur délégué d’une entreprise qui emploie 130 personnes. Je suis donc très loin du chocolat.

Comment êtes-vous devenu chocolatier ?

A 16 ans, j’ai commencé un apprentissage en boulangerie-pâtisserie. J’ai voulu essayer différentes choses, telles que la glace, la confiserie, la décoration de gâteau.

Un jour, j’ai décidé d’essayer le chocolat car j’étais attiré par cette matière première.

Plus tard, je suis parti en Suisse pour y apprendre les secrets des Maîtres chocolatiers.

Quels sont les aspects positifs et les aspects négatifs de votre métier ?

Aspects négatifs : il n’y en a pas.

Aspects positifs : c’est un superbe produit qui procure du plaisir et avec lequel la créativité est toujours possible car il est sans limite.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui se lancerait dans ce métier ?

Tout d’abord, il est important de tester ce métier afin de savoir s’il répond à nos attentes. A partir du moment où l’on fait ce que l’on aime dans la vie, il n’y a plus de difficultés insurmontables.

Ensuite, il est idéal de voyager. En effet, j’ai eu la chance d’aller en Suisse, en France et en Belgique. Cela m’a ouvert les yeux et l’esprit.

Les études ?

J’ai d’abord suivi un apprentissage à Liège, au Centre de formation professionnelle. Ensuite, un patronat et, enfin, des études complémentaires en faisant des stages comme par exemple chez Gaston Lenôtre à Paris.

… Plus encore

Sites Internet : www.ifapme.be - www.leforem.be

Billet sur les cours de promotion sociale : www.infor-jeunes.be/billets/?p=314

Posté par infor jeunes à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

26 février 2015

Les logements ALTERNATIFS

475424673_640

Dans le contexte économique actuel, se loger n'est pas toujours simple. Pour beaucoup, il devient de plus en plus difficile d’accéder à la propriété ou même de louer un logement décent à un prix abordable. Toutefois, diverses solutions existent : focus sur les principaux types de logements alternatifs.

 

Le Community Land Trust

Un Community Land Trust (CLT) est une asbl dont l’objectif est de permettre à des ménages à bas revenus de devenir propriétaires d’une habitation en séparant la propriété du terrain de celle du logement. En restant propriétaire du terrain, le CLT permet aux familles d’acheter seulement le bâtiment à un prix plus abordable. Un CLT est composé de représentants d'habitants, de membres du quartier et des pouvoirs publics. Les candidats propriétaires sont des personnes à revenus faibles, éventuellement membres du quartier, membres d’un groupe d’épargne, engagés dans une dynamique de quartier… Le CLT s’efforcera de créer des fonctions différentes au sein d’un même bâtiment, là où c’est possible et utile (par exemple : des logements aux étages et des commerces ou bureaux au rez-de-chaussée).

 

Le groupe d'épargne collective et solidaire

Les groupes d'épargne collective et solidaire ont pour but de faciliter l'accès à la propriété de familles ou personnes à faibles revenus. Pour ce faire, les groupes proposent aux personnes qui en font partie de se réunir régulièrement et d’épargner ensemble une même somme sur un compte commun. Cette somme peut ensuite être utilisée par chacun des membres du groupe pour préfinancer l’acompte réclamé lors de la signature d’un compromis de vente, et d’être accompagnés dans leur recherche immobilière par des services spécialisés dans la recherche de logements.

 

L’habitat intergénérationnel

Le concept d'habitat intergénérationnel s’applique à des projets de vie en habitat groupé de personnes appartenant à des générations ou classes d’âge différentes avec parmi celles-ci au moins une génération de personnes dites « âgées ». Divers types de logements intergénérationnels peuvent être développés selon la manière dont ces différents éléments sont combinés.

Par exemple, les étudiants peuvent disposer d’une chambre chez une personne âgée (ou une famille avec enfants) en échange de services ou d'un loyer modéré.

L’habitat kangourou est une autre forme de logement intergénérationnel : la personne âgée occupe le rez-de-chaussée  de sa maison, tandis que la famille occupe le reste de sa maison. Les deux unités de vie sont séparées mais ont l’envie de partager des services entre elles.

D’autres formules et projets de construction de type intergénérationnel voient régulièrement le jour en Belgique.

 

Plus d’info ?

www.communitylandtrust.wordpress.com

www.cire.be

www.habitat-groupe.be

Posté par infor jeunes à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

L'ETAT des lieux

Tu loues un kot et le bailleur te reproche d’avoir fait des trous dans le mur… Tu es pourtant convaincu(e) qu’ils étaient déjà là avant ton arrivée ! Que faire ? Comment le prouver ? Tu peux éviter ce genre de problème si un état des lieux clair et précis a été établi à ton arrivée…

Parce qu’il s’agit d’un aspect très important d’une location ; nous t’expliquons tout dans la suite de ce billet : 15_01_16_etat_des_lieux

 

Posté par infor jeunes à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,



Fin »