Le BLOG d'INFOR JEUNES HUY asbl

01 juillet 2015

"Huy, je surfe m@lin" : animation, atelier, conférence

HJSM

Au-delà des potentialités comme Youtube, Facebook, Twitter, Skype, les jeux en ligne, la recherche documentaire,… . Internet,  outil fantastique d’information, de communication ou de divertissement, comporte des aspects positifs mais peut aussi engendrer des répercussions négatives suite à un mauvais usage. Comme vous le savez certainement, la meilleure réponse possible à ce type de  problème, reste la prévention et la sensibilisation.

C’est pourquoi, depuis 2001, l’Espace Public Numérique de la Ville de Huy et Infor Jeunes Huy proposent l’animation « Huy, je surfe m@lin ».

Ce support didactique est réactualisé chaque année en fonction de l’évolution des nouvelles technologies et des témoignages fournis par les jeunes eux mêmes.

Nous abordons notamment : l’utilisation générale d’internet, le chat (Skype,…), la webcam, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter), le droit à l’image, le cyber harcèlement (les groupes contres,…), l’utilisation du GSM, les nouveautés que sont Snapchat ou ask.fm ainsi que la cybersexualité.

« Huy, je surfe m@lin » peut aussi être adapté sous forme de conférence destinée aux parents ou d’ateliers pour les enseignants lors de journées pédagogiques.

Plus d'info : INFOR JEUNES HUY tél. 085/21.57.71 ou e-mail : huy@inforjeunes.be

Posté par infor jeunes à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


30 juin 2015

Survie en FESTIVAL

Qui dit retour des beaux jours, dit festivals ! Il y en a pour tous les goûts : rock, métal, musique du monde… Ces évènements musicaux variant de 1 jour à une semaine rassemblent chaque année des milliers de festivaliers comme peut-être toi che(è)r(e) lecteur(rice) de ce billet ! Mais sais-tu qu’être festivalier(ère), même pour une seule journée, constitue une expédition qui se prépare ?

Tu campes ?

Souvent vécu comme une expérience inoubliable, le camping permet de prolonger la fête jusqu’aux petites heures en restant sur place. Il est important de penser à :

- prendre une tente 2 secondes qui te fera gagner un temps fou avant d’aller « pogotter » ;

- customiser ta tente pour la retrouver plus rapidement. Eh oui, les tentes 2 secondes sont partout ! ;

- prendre une lampe de poche ;

- prendre un cadenas et ne rien laisser de valeur à l’intérieur de la tente;

- t’entrainer à la replier si tu es pressé(e) en fin de festival, car elle ne se range, par contre, pas en 2 minutes ! ;

- arriver plus tôt pour éviter les files de festivaliers et pour pouvoir choisir au mieux ton emplacement ;

- prendre une bassine pour remplacer la douche en cas de files interminables ou pour la vaisselle ;

- récupérer dans cette tente ! Le sommeil te permettra de profiter d’autant plus du festival.

Pour cela, parmi les indispensables nous retrouvons : des bouchons d'oreilles, un sac de couchage et un matelas.

Sexe, drogue, alcool, musique ?

S'il y a bien un endroit où en quelques heures ces 4 éléments peuvent être mêlés, c’est lors d’un festival. Reste donc vigilant(e).

- La pilule de contraception (pour madame) et le préservatif (pour monsieur et madame aussi !) doivent faire partie du bagage. Sache que dans le village associatif des festivals, il est possible de se procurer des préservatifs gratuits. Dans certains cas (d’urgence uniquement) il est également possible d’obtenir la pilule du lendemain.

- La drogue est bien présente dans les festivals, sache que beaucoup de produits sont illicites (cannabis, ecstasy, LSD…). Les consommer, c’est prendre le risque d’avoir des troubles psychologiques et physiques. Tu peux également être renvoyé(e) du festival si l’on te surprend.

- L’alcool, le tabac et les médicaments sont quant à eux des produits licites qui peuvent engendrer eux aussi de gros risques.

Si tu ne campes pas, pense d’ailleurs à organiser ton retour : covoiturage (avec BOB), transport en commun…

La météo

En cas de beau temps, n’oublie pas de prendre de la crème solaire, un chapeau et des lunettes de soleil !

En cas de pluie, vive les bottes en caoutchouc et le poncho car les parapluies sont interdits!

Dans les deux cas, bois régulièrement de l’eau (surtout en cas de consommation de produits qui augmentent la déshydratation comme l’alcool par exemple).

Gère ton argent

- Achète de la nourriture à l’avance !

festi

 

- Ne prends pas ta carte de banque sur le site pour éviter toute tentation dans les boutiques et autres. Planifie d’ailleurs ton budget pour ne manquer de rien sur place et surtout pour pouvoir rentrer chez toi.

Bon à savoir

Il est possible de participer au festival de l'arrière en t'engageant comme bénévole. Tu pourras profiter (à certains moments) du festival sans payer l'entrée et tu auras de quoi manger. Sache tout de même que le bénévolat est un rôle responsable qui te donnera des devoirs et aussi des droits. Plus de renseignements dans un centre Infor Jeunes.

Les 10 commandements

La Croix-Rouge, toujours présente sur les festivals a décidé de rédiger les 10 commandements à respecter si tu ne veux pas que ton séjour soit gâché. Rends-toi sur leur site pour les consulter : www.croix-rouge.be

Plus d’info : - http://www.routedesfestivals.com/liste-des-festivals-pour-belgique-2.html  

Posté par infor jeunes à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Infor Jeunes Huy est là... même l'été !

Bonnes-vacances

L'été est là, la cession d'examens est terminée... Ça commence à sentir bon les vacances !

Infor Jeunes Huy reste disponible pour répondre à vos questions et vous conseiller. Stages et vacances, voyages et études à l'étranger, (re)orientation scolaire, établissements scolaires, recours, bourses d'études, recherche d'un kot, conseils pour le bail, recherche d'un job, démarches après les études... Vous trouverez toutes les réponses chez nous !

Mais en attendant, profitez bien du soleil et de vos congés.

Posté par infor jeunes à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Allocations d'études en SUPERIEUR

L'allocation d'études est une aide financière octroyée par la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les étudiants de conditions peu aisées. Cette bourse ne doit pas être remboursée (sauf en cas d’abandon en cours d’année).

LES CONDITIONS D’OCTROI

Conditions pédagogiques :

L'étudiant(e) qui a déjà introduit une demande d’allocation d’études supérieures avant 201 5-201 6 doit : fréquenter un enseignement supérieur de plein exercice, être étudiant régulier, ne pas bisser ou ne pas suivre une année d'étude de niveau égal ou inférieur à une année déjà accomplie. Dans certaines conditions particulières, une dérogation est possible (voir www.allocationsetudes.cfwb.be ).

L’étudiant(e) qui introduira pour 1ère fois une demande d’allocation d’études supérieures en 2015-2016 doit :

- fréquenter régulièrement un établissement d'enseignement de plein exercice.

- réussir pour chaque année académique, un minimum de 45 crédits. Il sera octroyé: 4 allocations d’études maximum à l’étudiant(e) inscrit(e) à un cycle complet de 1 80 crédits, 5 allocations d’études maximum pour un cycle complet de 240 crédits, 6 allocations d’études maximum pour un cycle complet de 300 crédits, 7 allocations d’études maximum pour un cycle complet de 360 crédits.

Si un étudiant(e) est admis(e) à un cycle d’études avec valorisation par un jury d’un certain nombre de crédits acquis hors communauté française, le nombre maximal d’allocations d’études sera réduit d’une unité par tranche de 60 crédits (ou moins) valorisés.

Aucune allocation d'études n'est accordée pour un master complémentaire, un doctorat, une spécialisation, une année qui concerne un grade académique déjà acquis.

 

Conditions financières :

Le droit à une allocation d'études dépend des revenus des personnes de qui l'étudiant(e) est à charge ou des revenus de l'étudiant(e) s'il (elle) pourvoit seul(e) à son entretien.

L’étudiant(e) qui introduira pour la première fois une demande d’allocation d’études supérieures en 2015-2016 sera soumis à une règle supplémentaire : l’étudiant(e) ou son père, mère, tuteur légal, conjoint/cohabitant légal doit exercer en Belgique une activité professionnelle réelle et effective, y bénéficier de revenus de remplacement ou être pris en charge/entretenu par un CPAS.

 

Conditions de nationalité :

Il existe des conditions pédagogiques et financières supplémentaires pour les étudiants de nationalité étrangère (voir sur via www.allocations-etudes.cfwb.be ).

 

Conditions d'âge :

L'étudiant(e) qui a déjà introduit une demande d’allocation d’études supérieures avant 201 5-201 6 devra ne pas avoir atteint l'âge de 35 ans, au 31 /12 de l’année académique pour laquelle l’allocation est sollicitée, s'il (si elle) entame sa première année d'études supérieures.

L’étudiant(e) qui introduira pour la 1ère fois une demande d’allocation d’études supérieures en 201 5-201 6 devra avoir moins de 35 ans révolus au début de l’année académique pour laquelle l’allocation est sollicitée.

 

INTROCUCTION D’UNE DEMANDE

Un formulaire électronique sera accessible dès le 1er juillet 201 5 sur www.allocations-etudes.cfwb.be

Des documents sont à annexer à la demande, il est possible d'en prendre connaissance via le site en cliquant sur l'onglet "formulaire". Ces documents sont à envoyer le plus rapidement possible à partir du 1 /07/15 et au plus tard le 4/01 /16, par recommandé au bureau régional des Allocations d’Études, déterminé par la province où se situe le futur établissement.

Une allocation provisoire peut être obtenue en cas de changement de sit

488874891-Bourse scolaire

uation dans le ménage (divorce, pension, maladie, décès, etc.). Les allocations sont définitivement acquises aux bénéficiaires si le remboursement n'est pas exigé dans les 5 ans à compter du 1 /01 de l'exercice budgétaire sur lequel la dépense est imputée.

 

En cas de contestation, une réclamation doit être adressée auprès de ton Bureau régional des Allocations d'Études par courrier recommandé dans les 30 jours qui suivent la notification de la décision.

Si la décision est maintenue, un recours motivé peut être introduit, par recommandé dans les 30 jours, auprès du Conseil d'Appel des Allocations d'Études. Si ton insatisfaction demeure après ces démarches, tu peux adresser une réclamation au Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles (0800/1 91 99 - Rue Lucien Namèche, 54 à 5000 NAMUR).

Posté par infor jeunes à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Les RECOURS dans l'enseignement secondaire

tableau-ecole

Dans l’enseignement secondaire, c’est le Conseil de classe qui décide, lors des délibérations, si ton année scolaire est ou non réussie, en s’appuyant sur divers éléments (tes résultats au cours de l’année, ton parcours antérieur, des éléments communiqués par le centre PMS…). Lorsqu'il prend une décision d’échec (Attestation d’orientation C) ou de réussite avec restriction (Attestation d’orientation B), il doit en fournir la motivation précise. Dans certains cas, si tu n’es pas d’accord avec la décision du Conseil de classe, tu peux introduire un recours.

 

La procédure interne

Si tu souhaites contester la décision du Conseil de classe, il faut introduire un recours via une procédure de conciliation interne. Cette procédure permet de sol liciter un réexamen de ta situation, et est propre à chaque établissement. Tu dois donc te référer au règlement des études de ton école pour introduire ta contestation. Ton recours doit se baser sur des arguments solides et objectifs, qui doivent nécessairement apporter des éléments nouveaux par rapport à ceux qui étaient déjà connus par le conseil de classe lors de la délibération. Le recours ne sert donc pas à exprimer son mécontentement vis-à-vis d’une école, ni à sanctionner un professeur, ni à faire augmenter une moyenne.

 

Le recours est introduit par l’élève majeur ou par les parents de l’élève mineur. Attention, le recours interne doit être introduit dans des délais très courts : la procédure est clôturée le 30 juin pour les Conseils de classe de juin et dans les 5 jours qui suivent la délibération de septembre en cas de seconde session. Les écoles étant autorisées à fixer des délais encore plus brefs, consulte bien le règlement des études pour éviter une mauvaise surprise !

 

La procédure externe

Si la procédure interne n’a pas apporté de solution satisfaisante, tu peux alors introduire un recours externe auprès du conseil de recours, par courrier recommandé dans les dix jours qui suivent la notification de la décision à l’issue de la procédure interne. Il doit comporter une motivation précise (c’est-à-dire, mentionner ce que l’on conteste et ce que l’on souhaite) et peut être accompagné de documents qui pourront éclairer le conseil de recours sur ta situation (copie du bulletin, certificat médical, preuve de l’introduction de la procédure interne…).

 

Le Conseil de recours peut soit :

- confirmer la décision du Conseil de classe,

- remplacer la décision du Conseil de classe par une décision de réussite avec ou sans restriction.

Le recours externe n’est possible que si un recours interne a été introduit au préalable, et ne concerne que les décisions d’échec (AOC) ou de réussite avec restriction. Tu ne pourras donc pas contester une décision d’ajournement (c’est-à-dire, qui t’impose des examens de passage). Le Conseil de recours se réunit à partir du 31 août pour les décisions des conseils de classe de juin et à partir du 1 0 octobre pour les décisions des conseils de classe de septembre. Sa décision est notifiée le jour et envoyée par courrier recommandé.

 

Le recours externe peut être introduit par courrier recommandé à l'adresse suivante : Service de la sanction des études Conseil de recours, bureau 1 F140 Rue Adolphe Lavallée, 1 à 1080 Bruxelles.

Posté par infor jeunes à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :