Le BLOG d'INFOR JEUNES HUY asbl

19 septembre 2014

Mes COMPETENCES ? Je les valide !

Expert(e) dans la confection d’une pièce montée, mains habiles au jardin, maîtriLes_metiersse d’un jargon administratif, doigts de fée sur tissu… et tout cela sans avoir suivi d’études particulières ?

De quoi s'agit-il ?

On peut accumuler de l’expérience dans un domaine bien précis, exceller dans un art, sans avoir pour autant suivi une formation officielle et décroché un diplôme.

Que ce soit par le biais de relations, stages, lectures, apprentissage autodidacte, formations, peu importe la façon dont on a acquis ses compétences : il est aujourd’hui possible de les faire reconnaitre officiellement.

Concrètement

La Validation des Compétences permet à toute personne de valoriser une compétence particulière ou l’expérience qu’elle possède d’un métier, et de la sanctionner par un titre officiel. Le dispositif est entièrement gratuit.

Au cours d’une épreuve où est reproduit le contexte d’un environnement professionnel, le candidat à la validation réalise une épreuve dans un temps imparti. Un jury assiste à l’épreuve (jury composé d’un évaluateur et d’un observateur). Les résultats sont transmis soit le jour même après délibération, soit quelques jours plus tard. Le candidat réceptionne son titre de validation officiel par courrier au plus tard 30 jours après.

A qui s'adresse-t-elle ?

« Les Titres de compétences sont accessibles à toute personne (H/F) dès 18 ans, quelle que soit la manière dont elle a acquis ses compétences » (d'après le décret du 24 juillet 2003 établi par les 3 gouvernements de Belgique Francophone : la Wallonie, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Cocof).

Quelles démarches accomplir ?

Avant toute chose, il faut déterminer le métier qui correspond à son expérience. Quel métier ? La liste est longue ! La validation est possible dans les domaines suivants : administration-économie-gestion, arts et culture, automobile, construction, distribution-commerce, chimie, environnement, industrie et commerce alimentaire, électricité, industrie technologique, informatique, logistique et les services aux personnes.

Les Centres de Validation

Les Centres de Validation agréés ont d’abord pour mission de bien informer le candidat sur le système de validation et surtout de bien le guider dans sa démarche, faire le point sur ses compétences. L’épreuve pratique y est organisée.

Le candidat est libre de s’inscrire dans le centre de son choix. En cas d’échec, il est toujours possible de représenter l'épreuve une fois. En cas de nouvel échec, si l'on conteste les résultats, on peut introduire une plainte ou lancer une procédure de recours (d’abord en interne auprès du centre où a lieu l’épreuve, puis en externe, si on n’est pas satisfait du traitement de sa plainte.

Les recours externes s’introduisent auprès du Comité Directeur, qui organise et gère le dispositif). La liste des Centres de Validation est disponible ici : www.cvdc.be/fr/tout-savoir/lescentres-de-validation.html

Plus d’info : site officiel de la Validation des Compétences : www.cvdc.be/fr/accueil.html

Posté par infor jeunes à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Démarches après un DEMENAGEMENT

demenagement

Ca y est, tu as enfin trouvé le logement qui te convient ! C’est une étape importante, mais tu as encore du boulot devant toi...

Voici les démarches à suivre pour une installation sans problème !

Déclarer ton changement d’adresse

Lorsque tu te domicilies dans ton logement, tu dois déclarer ton changement d’adresse à la commune où se situe ton nouveau domicile.

Rends-toi au service population dans les 8 jours ouvrables après le déménagement. Attention, si tu es encore mineur(e), tu dois être accompagné(e) par l’un de tes parents ou tuteur.

Après cette première étape, un agent de quartier se rendra chez toi afin de vérifier que tu y habites.

Celui-ci ne te préviendra pas de sa venue. Si tu n’es pas présent(e) lors de son premier passage, ne t’inquiète pas, il reviendra un autre jour à une autre heure de la journée. Si tu es à l’école ou que tu travailles, tu peux en informer le service population de ta commune lors de ta déclaration de changement d’adresse.

Ta carte d'identité

Une fois que tu as reçu la visite de l’agent de quartier, tu dois impérativement retourner au service population afin de modifier les données de ta carte d’identité. Tu devras également apporter les papiers de ton véhicule (preuve d'immatriculation) afin de modifier ton adresse.

Informer de ton changement d'adresse

Lorsque ton changement d'adresse est officiel, tu dois en avertir les institutions qui te concernent : ta mutuelle, ton employeur ou ton école, le Forem, le C.P.A.S., la banque, la caisse d’allocations de chômage et/ou des allocations familiales, les services d’abonnements divers (Internet, téléphone, bus, train, magazines, journaux, etc.).

Il existe un service de la poste « Do my move » qui gère le transfert de ton courrier vers ta nouvelle adresse pour 24,95€ pendant 4 mois. Attention, tu dois prévenir la poste au moins une semaine à l’avance.

Les raccordements

Une fois que tu as les clés de ton logement, n’oublie pas de prendre contact avec les différents services de raccordement à l’eau, au gaz et à l’électricité.

Tu dois impérativement relever les compteurs le jour où tu emménages afin de les communiquer à ces différents services.

Pour l'eau : Il faut t’adresser à la Société Wallonne des Eaux (SWDE). Pour cela, tu peux soit compléter un formulaire en ligne (voir site) soit leur téléphoner au 087/87.87.87 le plus rapidement possible après ton déménagement.

Pour le gaz et l'électricité : Tu dois tout d’abord compléter un formulaire de « reprise d’énergie » qui devra être signé par le propriétaire et toi. Le relevé des compteurs gaz et électricité doit y figurer. Si tu n’as pas encore de fournisseur, tu dois impérativement en choisir un avant ton déménagement afin de conclure un contrat.

Ensuite, tu as 7 jours après ton déménagement pour lui communiquer les informations relatives à ton changement de domicile.

Attention, ces indications doivent figurer dans l'état des lieux d'entrée du logement.

Plus d’info : www.bpost.be ; www.swde.be ; www.cwape.be ; www.ores.net

Posté par infor jeunes à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 septembre 2014

ATELIERS de méthodologie scolaire : octobre 2014 à avril 2015

MDT-2014-2015

Dans une atmosphère studieuse mais décontractée, INFOR JEUNES HUY propose d’octobre 2014 à avril 2015 différents modules destinés à confier aux élèves du 1er degré secondaire (1e et 2e années) les clés d’une année réussie : Organiser son temps, son espace et son matériel / se mettre au travail » ; Méthodologie de travail / Mindmapping ; Motivation / Remotivation / Confiance en soi ; Préparation aux examens.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Pour qui ? Tous les élèves de 1e et 2e secondaires en difficulté scolaire

Où ? Dans les locaux d’INFOR JEUNES HUY – Quai Dautrebande 7 à 4500 HUY

Plus d’info : INFOR JEUNES HUY asbl – tél. 085/21.57.71 (du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30) – mail : huy@inforjeunes.be

 

Posté par infor jeunes à 20:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Toi, futur(e) STAGIAIRE ?

stage

Tous les stages sont bons pour acquérir de l’expérience ! Que ce soit lors de ta dernière année d’études ou après, diplôme en poche, le stage en entreprise te permet de pratiquer un métier, d’acquérir de l’expérience professionnelle ou une qualification supplémentaire. Et surtout, c’est un sérieux atout pour ton CV !

Voici les 4 commandements à respecter pour un stage sans souci !

1. Un stage, tu chercheras

Il y a énormément de façons de trouver un stage, nous t’en résumons quelques-unes ici :

  • contacter les entreprises en rapport avec les études que tu as effectuées et leur envoyer une candidature spontanée
  • consulter les possibilités de stage sur www.leforem.be   
  • visiter www.1stage.be qui regroupe des offres de stages par secteur d’activité essentiellement sur les métiers techniques.
  • parcourir les offres de stage des services publics comme notamment le Ministère de la Défense et le SPF Affaires étrangères
  • se rendre sur www.mijnstage.be pour des offres de stage en Flandre

2. Les possibilités, tu analyseras

Il existe de nombreuses formules de stages différentes, à toi de trouver celle qui correspond le mieux à ta situation :

-              Via le FOREM :

MISIP (Mise en situation professionnelle)

Ce stage de 3 à 15 jours te permet de te faire une première idée du milieu professionnel qui te tente et de te confronter à la réalité du marché. C’est un stage non rémunéré et tu signes une convention de stage avec le FOREM et l’employeur qui t’accueille. Attention, ce stage est accessible sous certaines conditions.

PFI (Plan Formation insertion)

Ce stage de 4 à 26 semaines, réservé aux demandeurs d’emploi, te permet de bénéficier d’une formation en entreprise avec à la fin de ton PFI, un job à la clé. Pendant le PFI, tu restes inscrit comme demandeur d’emploi, mais tu reçois en complément de tes allocations de chômage ou d’attente, une prime d’encouragement progressive versée par l’employeur. Moins de 25 ans ? A toi le PFI Jeunes (PFI pouvant aller jusque 52 semaines).

Stage d’immersion en langues

Via un stage de 4 à 12 semaines dans une entreprise néerlandophone ou germanophone, tu améliores tes chances de trouver un job !

-              Via les programmes de stages internationaux :

 « Brussels Young Exporters Program » de Bruxelles Export et Cefora : une formation en commerce international comprenant un stage en entreprise et un séjour de 3 mois à l’étranger

 « Explort » du Forem et l’Awex pour les jeunes diplômés wallons qui souhaitent acquérir de l’expérience en commerce international

 « Transeurope » du programme Leonardo: pour les demandeurs d’emploi wallons de moins de 35 ans, un stage de maximum 3 mois dans un pays de l’espace économique européen et qui donne droit à une bourse.

-              Via la formation en alternance

Tu as entre 15 et 25 ans ? Cette formation te permet d’alterner formation théorique et pratique du métier en entreprise. Cette filière te permet en même temps d’obtenir une qualification officielle tout en étant rémunéré. Plus d’infos : www.sysfal.be

-              Via les entreprises de formation par le Travail (EFT)

Si tu n’as pas terminé l’enseignement secondaire inférieur et tu n’es plus soumis à l’obligation scolaire, il n’est pas trop tard pour apprendre un métier ! Les EFT peuvent, sous certaines conditions, te proposer un stage avec une pédagogie spécifique adaptée à tes besoins via la réalisation d’un travail productif. Tu reçois une formation générale et technique ainsi qu’un accompagnement psychologique et social.

3. Un contrat, tu signeras

Avant de débuter ton stage quel qu’il soit, il est primordial que tu signes une convention de stage. C’est un contrat établi entre toi et l’employeur (parfois également avec le FOREM dans le cas d’un stage spécifique comme un PFI…) qui définit les modalités de ton stage : rémunération éventuelle, description du stage à accomplir, durée et horaire du stage, remboursement des frais de déplacement… Cette convention te couvre aussi en cas d’accident de travail, c’est très important !

4. Ton stage, tu déclareras

Lorsque tu entames un stage en entreprise et que celui-ci te permet de maintenir tes allocations (c’est le cas d’un PFI et d’un MISIP par exemple), tu dois le déclarer auprès de l’organisme qui paie tes allocations (CAPAC, Syndicats…) qui transmettra cette déclaration à l’ONEM. Informe-toi auprès de ton organisme de paiement pour recevoir le formulaire adéquat.

Sources :

http://emploi.wallonie.be/Pour_Vous/Associations/EFT.html

http://emploi.wallonie.be/Emploi_Formation/Se_Former/EFT/conditions.html

http://www.leforem.be/particuliers/seformer/stages/stages-en-entreprises.html

http://emploi.wallonie.be/Emploi_Formation/Se_Former/En_entreprise.html

http://www.belgium.be/fr/formation/enseignement/superieur/recherche_d_un_stage/

Posté par infor jeunes à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

LOUEZ un KOT : quelques CONSEILS à ne pas négliger.

KotsLe propriétaire ne remplit pas ses obligations ! Rien de tel qu'un bon contrat de bail pour te protéger !

Vous avez dit contrat de bail ?

Lors d'une location d'un immeuble (ex. kot, studio, appartement, duplex), il est fortement conseillé d'avoir un contrat de bail écrit et signé en 3 exemplaires : un pour le propriétaire, l'autre pour le locataire et le 3e pour l'enregistrement (obligatoire depuis le 01/01/07, gratuit pour le propriétaire). Il n'est pas nécessaire de le signer le jour même, tu peux le lire à tête reposée ou le faire voir à un proche ou un service compétent. La signature implique un engagement et un respect de toutes les clauses stipulées dans le contrat.

Prudence, un bail verbal ne t'offre aucune garantie (c'est ta parole contre celle de ton propriétaire) !

Pour éviter les mauvaises blagues, veille au contenu du bail :

  • le type du logement loué (kot, chambre, studio,...);
  • la durée du bail (10 mois, 1 an, 3 ans,...);
  • l'adresse du logement;
  • le montant du loyer;
  • le montant de la garantie locative appelée aussi "caution";
  • les charges (électricité, eau, chauffage,...);
  • un état des lieux pour éviter les ennuis;
  • les obligations de ton propriétaire et de toi-même locataire concernant l'entretien et les réparations;
  • la clause de fin de bail (si tu veux mettre fin à ton contrat);
  • les conditions particulières à la location (règlement d'ordre intérieur: ne pas fumer, pas d'animaux, "couvre-feu", recevoir des connaissances, ...),. Attention, de telles clauses vont à l'encontre du respect de la vie privée.

Durée du bail ?

En général, pour un kot, la durée d'un bail varie entre 10 et 12 mois.

Il est impossible d'y mettre fin avant la date prévue sauf si le contrat le prévoit. Si tu souhaites donner ton préavis, il faut le faire par lettre recommandée.

Etat des lieux ?

Un état des lieux est un document signé par les deux parties attestant de l'état du logement en début et en fin de location (ex: nombre de clés, fissures dans les murs,...). En cas de dégradations, l'état des lieux te permettra d'évaluer le coût des dégâts autre que l'usure normale.

Loyer et charges ?

En plus du loyer, le propriétaire peut te demander des charges supplémentaires (eau, électricité, chauffage, entretien des communs,...). Elles doivent être écrites "noir sur blanc" dfans le contrat.

La garantie locative ?

Pas obligatoire sauf si une clause du contrat le prévoit. La garantie locative protège le propriétaire en cas de dégâts, d'arriérés de loyer, de non payement des charges. Le dépôt pourra être versé sur un compte bloqué ouvert au nom du locataire. Si tu paies en liquide exige un reçu (daté, signé), cette formule n'offre aucun intérêt financier et le remboursement dépend du bon vouloir du propriétaire.

Tu rencontres un problème ?

Favorise le contact humain avant d'utiliser des procédures longues et coûteuses qui te demanderont beaucoup d'énergie. Dès que tu subis un désagrément, averti ton propriétaire de la situation de préférence par courrier recommandé pour avoir une preuve écrite de tes démarches.

Si aucun accord n'est possible, dans ce cas, le juge de paix est compétent et peut trancher. Cette procédure est gratuite et et ne demande pas l'assistance d'un avocat (sauf si on aide te paraît nécessaire!). Pour plus d'informations, contacte le Service Public Fédéral de la Justice, tu trouveras leurs coordonnées dans les page blanches ou sur le site www.just.fgov.be

Posté par infor jeunes à 12:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :



Fin »